Guichet Info Archives

Le guichet info archives de l’architecture encourage :

  • la promotion et la mise en valeur des fonds archives relatives à l’architecture, l’ingénierie et l’urbanisme.

  • la conservation des archives suivant des normes professionnelles.

  • la recherche scientifique.

  • l’information des propriétaires, promoteurs, entrepreneurs, architectes et ingénieurs sur le patrimoine architectural, urbanistique et d’ingénierie et favorise l’échange entre ces acteurs

  • conseille et accompagne tout chercheur ou étudiant en matière d’architecture, d’ingénierie et d’urbanisme

Le guichet info archives de l’architecture encourage :

  • regroupe près de 30 bases de données qui renferment des archives textuelles ou audiovisuelles en relation directe ou indirect avec l’architecture, l’ingénierie et l’urbanisme

  • une approche transversale indique l’importance de l’architecture dans différentes disciplines ( littérature, peinture photographie, décors, expositions…)

  • dispose d’une bibliothèque thématique propre

  • accepte la mise en dépôt temporaire d’archives privées afin de les soumettre aux professionnels de l’archivage

  • procède à des enregistrements de témoignages directs

  • organise des workshops, expositions, visites

Grâce à une approche interdisciplinaire, ce guichet met en réseau les fonds d’archives nationales, communales, littéraires et audiovisuels ainsi que les bibliothèques du Grand-Duché disposant des œuvres et études portant sur l’architecture, l’ingénierie et l’urbanisme.

Le LUCA, Luxembourg Center for Architecture, a opté pour une mise en réseau internet de tous ces établissements garantissant ainsi un accès direct aux différents fonds d’archives. Le Centre de documentation d’archives de l’architecture devient ainsi un point de référence sur le patrimoine architectural, d’ingénierie et d’urbanisme.

La collaboration avec des centres d’archives d’architecture à l’étranger permet de mettre en réseau les différents centres de recherches afin de permettre d’avoir une vision plus complète des activités des différents acteurs.

Le guichet infor archives de l’architecture est accessible depuis le site www.luca.lu, il regroupe et spécifie les organismes conservant des archives en relation avec l’architecture, l’ingénierie et l’urbanisme. Un moteur de recherche permettra de rechercher les informations suivant des mots-clés les sujets, thèmes et noms.

Remarque :

Règlement grand-ducal du 15 janvier 2001 sur la consultation des fonds d’archives aux Archives Nationales Art. 5. (Mémorial A, N° 11, Luxembourg, 2001, p. 612 et suivantes)

1. Sans préjudice des textes particuliers régissant la communicabilité de certains documents, les délais spéciaux sont fixés comme suit:

a) Délai de 150 ans, à compter de la date de naissance de la personne concernée, pour les documents comportant des renseignements individuels à caractère médical;

b) Délai de 50 ans, à compter de la date de décès de la personne concernée, pour les documents contenant des renseignements individuels relatifs à sa vie privée, familiale et professionnelle.

c) Délai de 50 ans, à compter de la date de recensement ou de l’enquête, pour les faits et comportements d’ordre privé collectés dans le cadre des enquêtes statistiques des services publics.

d) Délai de 50 ans, à compter de la date de l’acte:

  • Pour les documents relatifs aux affaires portées devant les juridictions, pour les minutes des notaires, ainsi que pour les registres de l’état civil et de l’enregistrement.
  • Pour les documents intéressant la sûreté de l’Etat ou la défense nationale.

2. Toutefois, le directeur des Archives nationales, en accord avec le ministre du ressort responsable du dossier, peut autoriser la communication d’un dossier avant l’expiration des délais spéciaux fixés au paragraphe 1er du présent article mais seulement après l’expiration d’un délai de 30 ans, à toute personne qui justifie d’un intérêt légitime. L’autorisation doit être motivée par écrit.

3. Dans l’hypothèse où la demande prévue à l’alinéa qui précède concerne des dossiers nominatifs ou lorsque des personnes privées sont nommément citées dans ces documents, l’accord de ces personnes ou de leurs héritiers sera recherché. Si dans un délai de six mois, aucune réponse n’a été fournie par les personnes concernées, le directeur des Archives nationales peut autoriser la consultation des dits dossiers.

4. La personne autorisée en application du présent paragraphe à consulter les dossiers s’engage à ne pas divulguer es informations concernant des personnes privées dont elle a pu prendre connaissance avant l’expiration du délai spécial applicable à chaque document consulté.